«

»

Déc 14

Les urnes à Canope de Chiusi

les urnes a caniopeLes urnes à Canope de Chiusi sont des urnes funéraires pour recueillir les cendres des morts incinérés, typiques chez les Étrusques qui se situent dans la région de la province de Sienne. Les incinérations sont basées sur les rites en pratique pendant la période des VIIe et VIe siècles av. Jesus.Christ.

Ainsi, les coutumes mortuaires étrusques d’auparavant donnaient la forme d’une maison. La raison pour laquelle les urnes ressemblaient jadis à une cabane, ou à ses objets personnels (urne bionique couverte par un casque en bronze pour l’homme, d’un collier pour la femme).

Le rite du canope a donné plus de privilèges à la forme du défunt, qui correspond de près aux sarcophages égyptiens, mais en miniature.

La distinction avec les urnes canope égyptiennes

Il se distingue complètement des urnes canope égyptiennes. Ces dernières regroupent les viscères du mort embaumé en quatre vases bien distincts. Le vase, de forme rustique sans ornementation, est couvert d’un bouchon anthropomorphe qui a la forme de la tête du défunt.

Le tout représentant le défunt de manières symbolique : disproportions, absence des jambes à cause de la crémation qui a fait disparaître son apparence corporelle.

Avec des masques en bronze traité, ayant précédé historiquement la représentation en volume de la tête.

Le design des urnes Canope de Chiusi

Il y a des anses sur les deux côtés de l’urne, permettant de la transporter facilement. Des fois, il y en a même qui sont muni de bras par lesquels on peut les transporter. Les urnes Canope de Chiusi sont devenues des arts typiques étrusques par leur forme.

Sur l’urne de Chiusi, les parties corporelles sont en parfaite juxtaposition avec des bras amovibles. Ces derniers seront fixés par des clous en métal.

La tête est souvent décorée avec des boucles d’oreille, qui sont ensuite fixées dans les orifices des oreilles percées. Généralement, le thorax est représenté sur la panse du vase.

Comment et où les urnes ont-elles été installées

L’ensemble, en impasto qui est une argile peu dégraissée, était placé sur un plus grand vase ou sur un siège. Ou encore sur un dossier arrondi de pierre ou de terre cuite appelé fauteuil de cérémonie.

Tout cet appareillage funèbre était installé dans une grande jarre appelée « ziro » et qui est souvent recouverte de dalle. Le « bouchon de champagne » et le tous seront descendus dans un puits appelé « tombe à ziro ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>