«

»

Oct 07

Les caveaux funéraires

caveau funéraire

Un caveau funéraire est une pierre maçonnée et construite en sous-sol des églises, des chapelles et des cimetières. Ce type de sépulture s’oppose finalement à l’inhumation en pleine terre dans laquelle le cercueil est en contact direct avec la terre.

Le caveautin appelé aussi « fausse-case de fond », est un petit caveau qui représente un compromis entre ces deux types de sépulture.

Réservé aux sépultures de grands personnages durant l’Antiquité, ce monument funéraire est utilisé en Occident durant le Moyen Âge. En Europe occidentale, au XVIIIe siècle, les cimetières érigés près des églises sont progressivement désaffectés. Aujourd’hui, le caveau est une simple fosse maçonnée dans le sol d’un cimetière, fermée en surface par une plaque recouverte d’une pierre tombale et destinée aux cercueils des membres de la famille.

En France, selon le règlement particulier du cimetière, le caveau mortuaire peut recevoir un à dix cercueils déposés les uns au-dessus des autres dans des cases séparées par des plaques de béton.

Le choix d’un caveau funéraire

Construction souterraine recevant les cercueils sous un monument, le caveau funéraire peut accueillir un à dix cercueils selon la taille choisie : plus il est cher, plus il est sophistiqué.

Une crypte peut être construite en béton coulé ou en monobloc étanche. Il est possible de différencier les caveaux selon leur configuration.

Ainsi, un caveau peut s’articuler autour d’une case simple, de part et d’autre. Lorsqu’une famille souhaite être rassemblée sur une même concession, son choix se portera naturellement sur un caveau funéraire. Ce dernier coûte cher, toutefois il peut accueillir plusieurs trépassés, et sur le long terme, permet de réaliser des économies. Il faut savoir que les cercueils inhumés à même la terre résistent mal à l’humidité du sol.

Les actions à entreprendre en cas de surnombre

Il est possible de creuser le sol de manière à ajouter des places supplémentaires. Autrement, il est envisageable de procéder à une opération appelée « la réduction de corps ».

Ce dernier consiste en l’exhumation des corps afin de placer les restes dans des coffres plus petits ou reliquaires.

En France, selon le règlement particulier du cimetière, le caveau mortuaire peut recevoir entre un et dix cercueils que l’on dépose les uns au-dessus des autres dans des cases en les séparant par des plaques de béton. Il en existe plusieurs types selon le matériau de construction dont les configurations peuvent être à cases simples ou double, à tiroirs simples ou double, avec ou sans mur de refend.

(1 commentaire)

  1. Plaque funéraire personnalisée

    Bonjour,
    j’ai remarqué que maintenant, avec la crémation un monument simple (avec 1 ou 2 cases) permet de regrouper une dizaine de défunts. Le ‘caveau de famille’ ne nécessite donc plus obligatoirement d’avoir beaucoup de cases pour recevoir les cercueils. Je fabrique des Plaques funéraires pour caveaux de famille et j’ai ce changement depuis une petite dizaine d’années environ. Merci votre post bien détaillé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>